Déclaration de Christa Dickenson au sujet du décès de François Macerola, ancien directeur général et président de Téléfilm Canada (1995-2002)

Montréal, 8 novembre 2018 – Aujourd’hui, le milieu culturel canadien a perdu en la personne de Monsieur François Macerola, un allié de longue date et un leader qui possédait une vision unique et un don inné pour les communications. Nous tenons à lui rendre hommage pour tout ce qu’il a accompli à la tête de certaines des plus grandes institutions de notre pays, notamment comme directeur général (1995-2001) et président du conseil d’administration (2001-2002) de Téléfilm Canada.

La passion de François Macerola pour la culture a favorisé et stimulé le développement et le rayonnement de nos créateurs de talent au cours des quatre dernières décennies. Avocat de formation et diplomate-né, il ne ratait jamais une occasion de mettre en valeur l’apport incommensurable de notre industrie sur les plans culturel et économique, ce qui fut fort apprécié au Canada et dans de nombreux pays du monde, dont la Chine.

Lorsqu’il était à Téléfilm, Monsieur Macerola a grandement contribué à l’essor international de notre industrie en renforçant la présence de notre cinéma dans des festivals et des marchés du monde entier ainsi qu’en encourageant la coproduction, laquelle a connu dans la foulée une croissance remarquable.

Il a joué un rôle clé dans la création du Fonds du long métrage du Canada, importante initiative qui continue à ce jour à soutenir efficacement notre industrie cinématographique. C’est également pendant son mandat que Téléfilm et l’industrie se sont tournées avec succès vers ce qu’on appelait alors le « multimédia », devenu aujourd’hui une industrie des médias numériques florissante. Il a contribué à forger le tout premier partenariat entre Téléfilm et le secteur privé par l’intermédiaire du Fonds canadien de télévision, l’actuel Fonds des médias du Canada, dont Téléfilm demeure un partenaire.

Tout au long de sa carrière, François Macerola s’est imposé comme un visionnaire, un bâtisseur, un fin stratège et un rassembleur. Il était stimulant de travailler avec cet homme énergique, affable et ouvert, qui voyait grand. Homme d’action, c’était aussi un homme de cœur très attaché à ses enfants, Stéphanie et Louis.

En dehors de Téléfilm, François Macerola a laissé sa marque en occupant les plus hautes fonctions à l’Office national du film du Canada (1976-1989), à la Place des Arts (2004-2008) et à la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (2009-2014). Il s’est aussi illustré au sein du secteur privé, notamment chez Malofilm Distribution, au Cirque du Soleil (2003-2009) et, plus récemment, chez QuébéComm. Il a par ailleurs siégé au conseil d’administration de sociétés comme la Financière des entreprises culturelles (FIDEC) et le Fonds d’investissement de la culture et des communications (FICC), où son savoir-faire et son expertise ont été de précieux atouts.

Au nom du conseil d’administration et de tous mes collègues de Téléfilm Canada, j’offre mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de François Macerola. Merci, Monsieur Macerola!