Téléfilm Canada finance dix projets de longs métrages de langue française

Montréal, 3 mai 2018 – Téléfilm Canada accorde son financement à dix longs métrages de langue française pour un montant total de près de 13 millions de dollars.

« Les projets sélectionnés sont prometteurs et leurs thèmes sauront certainement toucher des publics variés », a déclaré Jean-Claude Mahé, directeur général par intérim, Téléfilm Canada. « Nous sommes heureux de soutenir ces œuvres uniques et de contribuer au succès de tous ces talents. »

Antigone 

Réalisation et scénarisation : Sophie Deraspe
Production : Marc Daigle (Corporation de développement et de production ACPAV)

En aidant son frère à s’évader de prison, Antigone, jeune femme au parcours prometteur, s’oppose aux lois des hommes et demeure fidèle à son propre sens de la justice et de la solidarité.

 Il pleuvait des oiseaux

Réalisation et scénarisation : Louise Archambault
Production : Ginette Petit (Films Outsiders)

 Boychuck, Tom et Charlie vivent coupés du monde dans une forêt d’Abitibi grâce à l’aide de Steve. En échange, les ermites entretiennent sa plantation de cannabis. Steve rencontre Gertrude, sa tante inconnue de tous, internée injustement depuis l’adolescence et l’installe en cachette au campement des ermites. Derrière ce quotidien rustre d’hommes des bois, Il pleuvait des oiseaux est une ode à la vie où l’amour n’a pas d’âge.

Fabuleuses

Réalisation : Mélanie Charbonneau

Scénarisation : Geneviève Pettersen et Mélanie Charbonneau
Production : Nicole Robert (Go Films) et Pascal Bascaron (Go Films)

Laurie, 25 ans, stagiaire pour un magazine numérique tendance, rêve d’obtenir un poste au sein de la rédaction. Malgré sa passion et son talent, il lui manque le plus important : des « followers ». Entourée d’Élisabeth, sa meilleure amie, et de son idole Clara, elle déploie toute son énergie à devenir « fabuleuse » afin de faire sa place. Sa quête de popularité influencera toutes les sphères de son existence : l’amitié, l’amour, l’ambition et l’estime de soi.

Félix et le trésor de Morgäa

Réalisation : Nicola Lemay

Scénarisation : Marc Robitaille
Production : Nancy Florence Savard (Productions 10e Ave)

Convaincu que son père disparu en mer deux ans plus tôt est toujours vivant, Félix, 12 ans, part à sa recherche en compagnie du vieux Tom, un marin à la retraite. Dans leur traversée, ils sont accompagnés de Quack, le perroquet voleur à la tire unijambiste, et Ulysse, le chat qui se comporte comme un chien. Leur périple les conduit jusqu’à l’Ile-de-la-Nuit-Éternelle, où Félix et Tom retrouvent Jack confiné malgré lui dans une cité souterraine où vivent les membres d’une société secrète dirigée par la mégalomane Morgäa, détentrice d’un trésor inestimable : le secret de la vie éternelle. Préférant la liberté à l’immortalité, Félix, Tom et Jack uniront leurs forces pour échapper à la cité maudite.

Jouliks  

Réalisation : Mariloup Wolfe

Scénarisation : Marie-Christine Lê-Huu
Production : Annie Blais (Films Vision 4)

Yanna, 7 ans, vit une vie libre auprès de ses parents qu’elle aime éperdument. Mais l’amour de Zak et Véra semble lentement s’éroder. Entre ce père Rom et cette mère élevée dans le bas du fleuve, l’enfant est déchirée. Cherchant à éviter l’éclatement, elle guette les failles et colmate les brèches. La visite de Marguerite, l’imposante mère de Véra, pourrait bien causer un déferlement impossible à endiguer. Pour éviter la catastrophe, Yanna posera un geste qui modifiera à jamais leur vie.

Mafia Inc.

Réalisation : Daniel Grou (Podz)

Scénarisation : Sylvain Guy
Production :  Antonello Cozzolino (Attraction Images) et André Rouleau (Caramel Films)

Les Gamache, tailleurs de père en fils, habillent les Paternò, famille mafieuse, depuis trois générations. Leurs enfants habitent le même quartier, fréquentent les mêmes écoles. Vincent « Vince » Gamache travaille aujourd’hui pour le compte du parrain Joe Paternò et de son fils aîné Jack, alors que sa sœur Sofie est fiancée à Patrizio, le cadet de la famille Paternò. Vince, téméraire et impétueux, cherche à gagner du galon en impressionnant le parrain, ce qui irrite Jack au plus haut point. La guerre éclate. Sofie doit choisir son camp. La famille Gamache se disloque et éclate. Frère et sœur deviennent ennemis jurés, se trahissent et en paieront le plus haut prix.

 Répertoire des villes disparues 

Réalisation et scénarisation : Denis Côté
Production : Ziad Touma (Productions Couzin)

Un accident routier étrange survient et provoque la mort d’un jeune homme. Personne ne peut témoigner des circonstances de la tragédie. Le village ne compte que très peu d’âmes. On n’ose pas trop en parler. On préfère oublier. Dorénavant, pour la famille Dubé, pour Louise, Richard, Camille, la mairesse et les autres, les jours sont courts et comptés. Il faut se rendre à l’évidence qu’un Mal indéfinissable a élu domicile dans la région.

Le Rire

Réalisation et scénarisation : Martin Laroche
Production : Fanny-Laure Malo (La Boîte à Fanny)

Québec contemporain, forêt. Lors d’une exécution massive, Valérie échappe à la mort de justesse. Seule survivante, elle parvient à s’extirper de la fosse où elle avait été enterrée, y abandonnant la dépouille de son amoureux. Montréal, 8 ans plus tard, Valérie vit une relation très complice avec Gabriel, son nouveau copain. Elle est maintenant préposée aux bénéficiaires dans un CHSLD où elle entretient une belle amitié avec Jeanne, une femme érudite et drôle, aux prises avec un handicap physique important. Entremêlant réalisme et inquiétante étrangeté, Le Rire propose une exploration humaine du syndrome du survivant, et du processus de deuil du passé, avec la distance du temps, la force de l’amour et la joie d’être en vie.

 Une manière de vivre

Réalisation et scénarisation : Micheline Lanctôt
Production : André Gagnon (Lycaon Pictus)

Colette vient de perdre son mari et ne comprend pas pourquoi il s’est enlevé la vie. Elle pense que c’est de sa faute et propose ses services d’accompagnatrice au chevet de patients aux soins palliatifs. Sa fille Gabrielle, qui ne supporte plus le chaos affectif qu’est devenue sa vie, séduit Josse, un grand spécialiste européen de Spinoza venu donner à Montréal une de ses célèbres conférences. Ce faisant, ce dernier trahit sa propre femme et fuit ses responsabilités vers le Grand Nord…

Vivre à 100 MPH

Réalisation et scénarisation : Louis Bélanger
Production : Luc Vandal (Coop Vidéo de Montréal)

Louis, Daniel et Éric forment un trio indissociable. Ils se connaissent depuis toujours. Les méandres de l’adolescence les amènent à découvrir une vie sans limite. Les garçons ne veulent pas passer à côté des opportunités. Ils sont téméraires et vivent à 100 milles à l’heure. Et puis, il y a Nathalie. Celle qui sera témoin de leurs aventures. Celle dont les trois tomberont amoureux à une époque ou une autre de leur vie.

 

– 30 –

Renseignements pour les médias :

Andréane Leblanc
Conseillère, relations publiques – marché francophone
Téléfilm Canada
(514) 283-0838, poste 2065 ou 1 800 567-0890
andreane.leblanc@telefilm.ca