Chien de garde de Sophie Dupuis représentera le Canada dans la course pour l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère 2019

Montréal, le 19 septembre 2018 — Chien de garde, de la réalisatrice Sophie Dupuis, représentera le Canada dans le cadre du processus de nomination pour le Meilleur film en langue étrangère de la 91e cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 24 février 2019. Le jury pancanadien, présidé et piloté par Téléfilm Canada, a rendu sa décision aujourd’hui.

« Toute l’année nos talents canadiens rayonnent sur la scène internationale. De Berlin à Venise, en passant par Sundance, nos films connaissent un énorme succès » a déclaré Christa Dickenson, directrice générale de Téléfilm Canada.  « Séduire des publics étrangers est un défi de taille et se rendre aux Oscars est une opportunité inestimable qui ouvre grandes les portes du monde entier. Nous sommes extrêmement fiers de l’équipe du film Chien de garde, et souhaitons que sa course pour l’Oscar soit ponctuée de moments inoubliables. »

Sophie Dupuis est une cinéaste de Val-d’Or qui a étudié à l’Université Concordia et à l’UQAM. Après plusieurs courts métrages de fiction (dont Faillir), elle fait ses débuts en documentaire avec Forces tranquilles. Chien de Garde est son premier long métrage.

« C’est avec beaucoup de fierté que j’apprends aujourd’hui que mon premier long métrage représente le Canada à l’une des plus grandes célébrations du cinéma », a déclaré Sophie Dupuis, réalisatrice. « C’est incroyable de me faire dire ainsi que ma voix mérite d’être entendue, j’ai l’impression de rêver. Et j’en profite pour souligner le grand talent des créateurs qui ont travaillé avec moi et qui ont su élever le film aussi haut. »

Chien de garde est une production de Etienne Hansez (Bravo Charlie). Ancien journaliste et diplômé à l’INIS en 2008, Etienne Hansez a rejoint en 2013 Raphaëlle Bilodeau pour fonder Bravo Charlie. Ensemble, ils ont produit les courts métrages de Sophie Dupuis (L’hiver et la Violence), Jeanne Leblanc (Carla en 10 secondes) et de Claude Demers (Mon dernier été). Depuis le départ de Raphaëlle Bilodeau, Etienne Hansez a repris la société de production. Fort de son profil de producteur-scénariste, il a fait du développement des projets un véritable savoir-faire. La fidélité des cinéastes avec qui il travaille depuis plusieurs années, démontre une totale complicité entre les auteur(e)s et le producteur.

Etienne Hansez, producteur, a ajouté : «  Avec Bravo Charlie, nous créons des films qui ont une signature forte et qui donnent une énorme place aux spectateurs. Avec Chien de Garde, Sophie Dupuis a continué dans cette lignée et c’est avec beaucoup de fierté que nous entamons cette course. »

Synopsis du film
JP vit avec son frère Vincent, sa mère Joe et sa copine Mel dans un petit appartement de Verdun. Constamment sur la corde raide, JP tente de conserver un équilibre entre les nombreux besoins de sa famille de qui il se sent responsable, son travail de collecteur qu’il fait avec son frère et ses fonctions dans le cartel de drogue de son oncle Dany qu’il considère comme un père.

Chien de garde met en vedette Jean-Simon Leduc, Théodore Pellerin, Claudel Laberge, Maude Guérin et Paul Ahmarani.

Depuis sa sortie en salle, Chien de garde a été présenté en compétition dans près d’une vingtaine de festivals à l’international. Le long métrage a également récolté trois prix Iris lors du dernier Gala Québec Cinéma : Meilleure interprétation féminine, premier rôle; Révélation de l’année; Meilleur montage.

Distribué par Axia Films et produit par Bravo Charlie, Chien de garde a notamment été financé par Téléfilm Canada.

Processus de sélection pour la catégorie du Meilleur film en langue étrangère
Téléfilm Canada coordonne et préside le comité pancanadien composé de 24 représentants des principaux organismes gouvernementaux et des associations de l’industrie audiovisuelle. Ce jury est responsable de choisir le film qui représentera le Canada auprès de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui n’accepte qu’un seul film par pays pour la catégorie du Meilleur film en langue étrangère. Le film soumis doit avoir été produit à l’extérieur des États-Unis dans une autre langue que l’anglais et avoir été à l’affiche pendant sept jours consécutifs dans son propre pays entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018. Une courte liste de neuf films choisis parmi l’ensemble des films reçus sera révélée en décembre 2018. Parmi ceux-ci, cinq titres seront officiellement mis en nomination en janvier 2019.

Plus d’information sur les règlements de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences

Le Canada dans la catégorie du Meilleur film en langue étrangère des Oscars
Dans l’histoire des Oscars, huit films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère : en 2013, Rebelle de Kim Nguyen; en 2012, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau et In Darkness d’Agnieszka Holland (une coproduction minoritaire avec la Pologne et l’Allemagne); en 2011, Incendies de Denis Villeneuve; et, en 2007, Water de Deepa Mehta. Trois films de Denys Arcand ont également été nommés : Le Déclin de l’empire américain en 1987, Jésus de Montréal en 1990 et Les Invasions barbares en 2004, le seul film canadien à avoir remporté la statuette dans cette catégorie.

Membres du comité de sélection pancanadien
Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT)
Affaires mondiales Canada
Alberta Media Production Industries Association (AMPIA)
Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA)
Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS)
Association canadienne de la production médiatique (CMPA)
Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ)
Association québécoise de la production médiatique (AQPM)
Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC)
Conseil des arts du Canada
Creative BC
Creative Saskatchewan
Guilde canadienne des réalisateurs
Musique et Film Manitoba
Northwest Territories Film Commission
Nova Scotia Business Inc
Nunavut Film
Office national du film du Canada
Société de développement de l’industrie cinématographique de Terre-Neuve et Labrador
Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)
Société des auteurs de radio, télévision et cinéma du Québec (SARTEC)
Tourisme, Patrimoine et Culture — Nouveau-Brunswick
Union des artistes (UDA)
Yukon Media Development

À propos de Téléfilm Canada — Voir plus grand.
Téléfilm est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Par l’entremise de différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. De plus, Téléfilm formule des recommandations auprès du ministère du Patrimoine canadien concernant la certification des coproductions audiovisuelles régies par des traités, et elle administre les programmes du Fonds des médias du Canada. Lancé en 2012, le Fonds des talents recueille des dons privés qui servent principalement à soutenir les talents émergents. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter à twitter.com/telefilm_canada et Facebook au facebook.com/telefilmcanada.

-30-

 

Renseignements pour les médias
Annie Tremblay
Communications Annie Tremblay
514 244-8336
anniet@rpcat.com


Andréane Leblanc

Conseillère, relations publiques – marché francophone
Téléfilm Canada
514 283-0838, poste 2065 ou 1 800 567-0890
Andreane.Leblanc@telefilm.ca