Téléfilm Canada et Birks célèbrent le 5e anniversaire de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma au TIFF

  • Cinq réalisatrices, cinq actrices et deux scénaristes sont honorées cette année
  • Le jury le plus nombreux jusqu’à présent

Montréal/Toronto, 16 août 2017 – Téléfilm Canada et Birks font de nouveau équipe pour la cinquième édition de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma, présenté à l’occasion du Festival international du film de Toronto (TIFF). Les femmes honorées cette année reflètent la richesse du talent canadien et la diversité des voix qui portent nos histoires à l’écran d’un océan à l’autre. Il s’agit des réalisatrices Alethea Arnaquq-Baril, Ashley McKenzie, Catherine Bainbridge, Chloé Leriche, et Mina Shum; des actrices Amanda Brugel, Ellen Wong, Kawennáhere Devery Jacobs, Mylène Mackay, et Shailyn Pierre-Dixon; et des scénaristes Joanne Arseneau et Sherry White.

Les 12 actrices, réalisatrices et scénaristes canadiennes ont été choisies par un jury pancanadien composé de 27 journalistes et blogueurs du domaine des arts, de la culture et du divertissement. Les femmes seront honorées le mardi 12 septembre 2017 lors d’un événement privé qui aura lieu à The Spoke Club, à Toronto.

« Des événements prestigieux comme l’Hommage Diamant Birks sont importants car ils contribuent à accroître la visibilité de ces femmes dans les médias, renforcer leur notoriété et faire avancer leur carrière, a déclaré Carolle Brabant, directrice générale, Téléfilm Canada. Cela inspire la prochaine génération des artisanes du cinéma et leur montre que le succès est à leur portée. Téléfilm Canada est ravie de s’associer à Birks pour une cinquième année afin de tourner les projecteurs vers nos créatrices dans le cadre du TIFF. »

« Notre célébration annuelle des femmes travaillant dans l’industrie du film est devenue un incontournable du calendrier événementiel du TIFF, et ce, à juste titre », a souligné Eva Hartling, vice-présidente, marque Birks et chef du marketing. « Cela nous donne à tous l’occasion de saluer les plus grands talents féminins du Canada, et Birks est fière d’accorder son appui inconditionnel à cette importante initiative.  Nous sommes très heureux de célébrer le 5e anniversaire de ce bel événement tout en célébrant le 150e anniversaire du Canada. Cela promet d’être une soirée très spéciale. »

Les créatrices de cette année se joignent à un groupe diversifié de 50 femmes honorées au cours des années passées, dont Alanis Obomsawin, Sarah Polley, Evelyne Brochu, Tatiana Maslany, Sarah Gadon, Jennifer Baichwal, Karine Vanasse, Deepa Mehta, Catherine O’Hara, Léa Pool, Sandra Oh, Caroline Dhavernas, Patricia Rozema et Emma Donoghue, pour n’en nommer que quelques-unes.

RÉALISATRICES

Alethea Arnaquq-Baril, réalisatrice, est une cinéaste inuite établie dans l’Arctique canadien où elle dirige Unikkaat Studios Inc. Pour son documentaire primé diffusé sur APTN, Tunniit: Retracing The Lines Of Inuit Tattoos (présenté en première au festival ImagineNATIVE en 2011), Alethea a parcouru l’Arctique afin de s’entretenir avec des aînés sur l’art du tatouage chez les Inuits et les causes de sa quasi-disparition, et obtenir ses propres tatouages faciaux traditionnels. Plus récemment, Alethea a réalisé Aviliaq: Entwined dans le cadre du projet Embargo, un film qui a été présenté en première à ImagineNATIVE en 2014. Son dernier film, Angry Inuk (une coproduction de l’ONF en association avec EyeSteelFilm), a été présenté en première au Festival Hot Docs de Toronto. Ce long métrage documentaire diffusé sur Superchannel porte sur les moyens originaux qu’ont trouvés les Inuits pour défier les opposants à la chasse au phoque, sujet de controverse sur la scène internationale. À Hot Docs, Angry Inuk a obtenu le plus grand nombre de votes des spectateurs afin de recevoir le Prix du public de Vimeo on Demand, en plus de remporter le Canadian Documentary Promotion Award.

Ashley McKenzie, réalisatrice, vit sur l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. C’est là qu’elle a tourné son premier long métrage, Werewolf, dont la distribution provient entièrement du Cap-Breton. Présenté en première au TIFF et à la Berlinale, Werewolf a remporté le Grand Prix Focus QC/Canada au Festival du nouveau cinéma, et a fait partie du palmarès des 10 meilleurs films canadiens du TIFF. Ashley est la plus récente lauréate du prix Jay Scott récompensant les talents émergents qui influencent positivement le cinéma canadien. Parmi ses courts métrages, mentionnons Rhonda’s Party (2010), When You Sleep (2012), Stray (2013) et 4 Quarters (2015). Elle a fondé grassfire films avec le producteur Nelson MacDonald, un ami de longue date, afin de présenter des drames personnels inspirés de leur propre univers à un public international.

Catherine Bainbridge, réalisatrice, a réalisé et scénarisé Rumble, dont elle est aussi l’une des productrices exécutives et des productrices. Elle a également cofondé Rezolution Pictures, en plus de mener une carrière florissante dans les médias. On reconnaît l’enthousiasme et la passion pour la narration qui la caractérisent dans d’innombrables documentaires, drames, comédies et projets médias interactifs, notamment le documentaire Reel Injun, gagnant d’un prix Peabody, qui porte sur la représentation stéréotypée des Autochtones dans les films de Hollywood. Son rôle de réalisatrice sur Rumble lui a permis de synthétiser son amour et sa passion pour la musique, l’histoire et la politique, mettant au premier plan un chapitre important et peu connu de l’histoire autochtone.

Chloé Leriche, réalisatrice, a scénarisé, réalisé, monté et produit Avant les rues avec le soutien des trois communautés atikamekw, une nation avec laquelle elle a travaillé par le biais du Wapikoni Mobile, encourageant les jeunes autochtones à s’exprimer à travers le documentaire et le vidéoclip. Présenté en première à la 66e Berlinale dans la compétition Génération, le film a depuis remporté 10 prix et cinq mentions dans différents festivals de films. Il était en nomination dans six catégories, dont celle du Meilleur film, aux prix Écrans canadiens, et a décroché huit nominations au Gala Québec Cinéma où l’acteur principal, l’Atikamekw Rykko Bellemare, a été nommé Révélation de l’année.

Mina Shum, réalisatrice, a scénarisé et réalisé cinq longs métrages primés, de son premier long métrage intitulé Double Happiness (Fine Line Features) à son récent long métrage documentaire, Ninth Floor (Itunes/ONF). Meditation Park, son dernier long métrage, sera présenté en première mondiale au TIFF 2017. Shum a également connu du succès à la télévision. Elle a notamment réalisé des épisodes pour About A Girl, Noah’s Arc, Exes and Oh’s, Bliss, The Shield Stories et Da Vinci’s Inquest, une série qui lui a valu une nomination pour un prix de la Guilde canadienne des réalisateurs.

ACTRICES

Amanda Brugel, actrice, a déjà figuré sur la liste des 50 plus belles personnalités du magazine Hello! Canada. L’actrice maintes fois primée a fait ses débuts aux côtés de Christopher Walken dans le film Vendetta. En 2014, elle a remporté le prix ACTRA de la Meilleure performance féminine pour son rôle dans la comédie indépendante Sex After Kids. Tout de suite après, elle a fait une entrée remarquée sur la scène internationale avec son interprétation saluée par la critique de l’agente Parker dans l’excellent film Room gagnant d’un Oscar. Cette année, on peut la voir dans Kodachrome où elle donne la réplique à Jason Sudeikus et Ed Harris. Depuis 2016, Amanda est très présente à la télévision où elle défend des rôles de soutien dans trois séries très différentes, soit la comédie à succès Kim’s Convenience, le drame récompensé par un prix GLAAD Eyewitness et enfin The Handmaid’s Tale, véritable phénomène en nomination pour un Emmy. Amanda vient tout juste de se joindre à la distribution de la série Workin’ Moms de Catherine Reitmans, alors que se poursuit le tournage de la saison 2 de Kim’s Convenience et qu’elle se prépare à participer à la deuxième saison très attendue de la série The Handmaid’s Tale.

Ellen Wong, actrice, est née et a grandi à Toronto, en Ontario. Après quelques apparitions dans des séries canadiennes comme This is Wonderland, elle a décroché son premier grand rôle, celui de « Knives Chau » dans le film Scott Pilgrim vs. The World d’Edgar Wright, où elle donnait la réplique à Michael Cera. Depuis lors, Ellen a participé à plusieurs films et séries télévisées, dont Carrie Diaries du réseau CW où elle tient la vedette dans le rôle de Jill Chen. Son interprétation remarquable dans le film Silent Cargo lui a valu d’être mise en nomination pour le prix ACTRA de la Meilleure performance féminine. La carrière d’Ellen ne connaît pas de répit alors qu’elle a récemment repris son rôle dans la série Dark Matter de Syfy et qu’elle participe au tournage de la prochaine série de MGM TV, Condor, mettant en vedette William Hurt. On peut la voir actuellement dans les dix épisodes de GLOW, la populaire série de Netflix acclamée par la critique de la productrice exécutive Jenji Kohan (Orange is the New Black, Weeds) où elle interprète le rôle de Jenny Chey (alias « Fortune Cookie »).

Kawennáhere Devery Jacobs, actrice, est née et a grandi dans la réserve mohawk de Kahnawake, au Québec, ce qui a contribué à façonner sa passion pour la défense des droits des Autochtones et son intérêt pour les rôles politiquement chargés au cinéma. Le premier rôle principal qu’elle a interprété, celui d’Aila dans le long métrage primé Rhymes for Young Ghouls (2013), lui a valu une mise en nomination pour le prix Écrans canadiens 2014 de la Meilleure actrice dans un rôle principal. Elle a également remporté le prix de la Meilleure interprétation dans un film canadien du Festival du film de Whistler en 2016 pour son rôle dans la production The Sun at Midnight (2016). Elle vient de compléter le tournage du long métrage The Road Behind (2018) où elle interprète son troisième rôle principal.

Mylène Mackay, actrice, est diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada. Son rôle dans le film Endorphine lui a permis d’être en nomination pour le prix de la Meilleure actrice de soutien à la 4e édition des prix Écrans canadiens. En 2016, elle a interprété le rôle de Nelly Arcan dans le film Nelly d’Anne Émond, et celui de Marguerite dans le film d’André Forcier, Embrasse-moi comme tu m’aimes. Le Festival international du film de Toronto l’a désignée comme l’une des étoiles montantes de 2016, avec Grace Glowicki, Jared Abrahamson et Sophie Nélisse. En 2017, elle a remporté le prix Iris de la Meilleure actrice pour Nelly.

Shailyn Pierre-Dixon, actrice, est surtout connue pour son rôle de Zoe, fille du personnage de Will Smith (Deadshot) dans la superproduction hollywoodienne de 2016 Suicide Squad, et pour celui de la jeune Aminata dans la minisérie primée de 2015 The Book of Negroes, adaptée du roman éponyme de Lawrence Hill acclamé par la critique. Sa solide interprétation de la jeune Aminata lui a valu le prix Écrans canadiens de la Meilleure actrice de soutien, une nomination aux prix Golden Maple dans la catégorie des Nouveaux espoirs de l’année, et une nomination pour une performance exceptionnelle aux prix ACTRA. Shailyn tient également l’un des rôles principaux dans la série télévisée à succès Between de Netflix, où son rôle de Franny lui a permis de décrocher une autre nomination pour le prix Écrans canadiens de la Meilleure actrice de soutien.

SCÉNARISTES

Joanne Arseneau, scénariste, est une auteure versatile qui passe avec aisance de l’humour au drame et de la télésérie au cinéma. Sa plus récente télésérie intitulée Faits Divers sera diffusée à l’automne 2017 en prime time à la SRC. Elle développe un autre projet de série pour la SRC (Vent d’Ouest) et projette la suite de l’écriture d’un scénario de film historique. Le format de sa télésérie Le Clan diffusée à la SRC en 2016 a été acheté aux États-Unis et en Allemagne. Coauteure de la saison 2 des Rescapés, elle a aussi été à la création et à l’écriture de la première saison de la série policière 19-2 unanimement saluée par la critique. Outre ces téléséries, elle a écrit les scénarios de long métrage Le dernier souffle (Richard Ciupka, 1999), La loi du cochon (Érik Canuel, 2001) et Sans Elle (Jean Beaudin, 2006). Lorsque son horaire le lui permet, elle travaille comme conseillère à la scénarisation sur des projets de films et de séries télévisées.

Sherry White, scénariste, a signé le scénario du récent long métrage Maudie, mettant en vedette Ethan Hawke et Sally Hawkins, qui a été présenté en première à Telluride en 2016 et qui a été lancé par Mongrel et Sony Pictures Classics en juin 2017. Parmi les autres productions qu’elle a scénarisées, mentionnons Relative Happiness, Down to the Dirt et The Breadmaker. Elle a également écrit et réalisé le long métrage en nomination pour un Génie Crackie, qui a été présenté dans une trentaine de festivals dans le monde entier, incluant le Festival international du film de Toronto, Karlovy Vary et le Festival du film de Torino où il a remporté le Prix du jury. Crackie faisait également partie du palmarès des 10 meilleurs films canadiens de 2009, et il a été présenté au MOMA, à New York, en mars 2010. Sherry a aussi réalisé plusieurs courts métrages primés qui ont été à l’affiche dans différents festivals partout dans le monde.

Processus de mise en nomination et jury
Outre un comité interne, Téléfilm et Birks ont fait appel aux organismes suivants pour participer au processus de mise en nomination de l’Hommage Diamant Birks aux femmes de l’année en cinéma : l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), la Guilde des réalisateurs du Canada (DGC), l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et la Writers Guild of Canada (WGC).

Téléfilm et Birks ont réuni un jury de 27 personnes, ce qui en fait le jury le plus nombreux dans l’histoire de l’événement. Le jury pancanadien est formé de journalistes et de blogueurs renommés du domaine des arts, de la culture et du divertissement, soit : Victoria Ahearn (The Canadian Press), Ilana Banks (CBC), Linda Barnard (pigiste), Catherine Beauchamp (Tapis Rose), Martin Bilodeau (Media Film), Jenn Cox (CraveOnline), Richard Crouse (Metro News), Laura deCarufel (TheKit.ca), Manon Dumais (pigiste), Helen Faradji (Radio-Canada), Noreen Flanagan (Fashion Magazine), Teri Hart (CityTV), Randall King (Winnipeg Free Press), Peter Knegt (CBC), Marc-André Lussier (La Presse), Adrian Mack (Georgia Straight), Jen McNeely (She Does the City), Katherine Monk (Global/CBC/Corus), Éric Moreault (Le Soleil), Ryan Porter (pigiste), Ingrid Randoja (Cineplex Magazine), Regan Reid (Playback), Alex Rose (Cult Montreal), Johanna Schneller (The Globe and Mail), Odile Tremblay (Le Devoir), Will Wong (Mr. Will Wong) et Natalie Wysocka (Métro Montréal).

À propos de Téléfilm Canada—Du talent. À portée de vue.
Célébrant son 50e anniversaire en 2017, Téléfilm est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Par l’entremise de différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. De plus, Téléfilm formule des recommandations auprès du ministère du Patrimoine canadien concernant la certification des coproductions audiovisuelles régies par des traités, et elle administre les programmes du Fonds des médias du Canada. Lancé en 2013, le Fonds des talents recueille des dons privés qui servent principalement à soutenir les talents émergents. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter à twitter.com/telefilm_canada et Facebook au facebook.com/telefilmcanada.fr.

À propos de Birks
Groupe Birks est un chef de file du commerce de détail possédant 47 bijouteries de prestige au Canada et aux États-Unis. Il exploite 27 boutiques Birks situées dans la majorité des grands centres urbains du Canada, 17 boutiques Mayors établies en Floride et en Géorgie, deux établissements de détail Brinkhaus à Calgary et à Vancouver et un établissement de détail Rolex à Orlando, en Floride. Fondé en 1879, Birks est devenu au fil des ans l’un des plus importants détaillants, créateurs et fabricants canadiens de bijoux haut de gamme, de montres, d’argenterie sterling et plaquée ainsi que de cadeaux. Pour en savoir plus, consultez birks.com.

 Source : Téléfilm Canada et Birks

– 30 –

Renseignements pour les médias :

Jennifer Rashwan, Touchwood PR
jennifer@touchwoodpr.com, (416) 593-0777 ext. 204

Alma Parvizian, Touchwood PR
alma@touchwoodpr.com, (416) 593-0777 ext. 202

Géraldine Eckert, Birks Group Inc.
GEckert@birksgroup.com, (514) 397-2476

Andrea Archibald, Telefilm Canada
andrea.archibald@telefilm.ca, (514) 283-0838 ext. 2047