TÉLÉFILM CANADA SOULIGNE LA PRÉSENCE CANADIENNE AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM KARLOVY VARY

Montréal, le 15 juin 2009 – Téléfilm Canada souligne avec fierté la présence de CINQ films canadiens à la 44e édition du Festival International du Film de Karlovy Vary qui se tiendra du 3 au 11 juillet 2009.

Situé en République tchèque à la frontière entre l’Europe de l’Est et de l’Ouest, Karlovy Vary, un des plus importants festivals de films compétitifs au monde, est reconnu entre autres pour son vaste auditoire composé principalement de jeunes qui vouent une véritable passion au 7e art.

Les cinq films invités ont été sélectionnés lors de la séance de sélection coordonnée par Téléfilm Canada pour le programmateur du festival lors de son passage à Montréal en avril dernier. Téléfilm Canada organise ce cadre de visionnement privé pour les films canadiens qui visent à se positionner à l’international. L’industrie canadienne peut bénéficier de ce service pour six festivals internationaux. .   

« C’est une année faste pour le cinéma canadien qui continue à se démarquer à l’international grâce à sa qualité et son imagination. Avec cinq films sélectionnés, dont trois ayant été soutenus par Téléfilm, on a toutes les raisons de se réjouir de la vitalité de notre industrie », a déclaré monsieur Wayne Clarkson, directeur général de Téléfilm Canada.

Pour sa part, la directrice artistique du Festival de films, madame Eva Zaoralova a souligné la grande qualité des œuvres canadiennes présentées dans le cadre du festival : « Je suis très fière des cinq films canadiens remarquables qui sont présentés en première à Karlovy Vary cette année. Un ange à la mer de Frédéric Dumont est un incroyable premier film qui sera présenté en première mondiale où il sera en compétition officielle pour un Crystal Globe. New Denmark de Rafaël Ouellet, d’un style narratif original et percutant, sera en lice pour l’Independent Camera Award dans le cadre du concours intitulé Forum of Independents. Et il ne fait aucun doute que le thème renversant du documentaire Act of God de Jennifer Baichwal saura capter l’attention du jury des documentaires comme du grand public’’. Avant d’ajouter ‘Les deux autres longs métrages, qui sont également des premières œuvres, soit Crackie de Sherry White et Nurse.Fighter.Boy de Charles Officer, révèlent à quel point les jeunes cinéastes canadiens sont de fins observateurs de la réalité qui est la nôtre et dans laquelle ils puisent leur inspiration personnelle pour créer des films tout à fait uniques».

Voici la liste des films canadiens sélectionnés par catégorie.

COMPÉTITION OFFICIELLE 
Un ange à la mer (Première mondiale)

(Bélgique-Canada) réalisation de Frédéric Dumont; production de Palomar (Montréal), Dragons Films (La Louvière).

Louis, un enfant de 12 ans, vit avec son grand frère et ses parents dans une petite ville du sud du Maroc. Un jour, son père maniaco-dépressif l’appelle dans son bureau pour lui révéler un secret qui bouleversera l’enfant.

COMPÉTITION DOCUMENTAIRE 
Act of God  (Première internationale)

Réalisation de  Jennifer Baichwal; production de Mercury Films (Toronto), Foundry Films (Toronto).

Act of God explore les effets métaphysiques associés au foudroiement. à travers sept histoires survenues aux quatre coins du monde Avec Paul Auster, et Fred Frith.

FORUM OF INDEPENDENTS
New Denmark (Première mondiale)

Réalisation de  Rafaël Ouellet; production de Estfilmindustri (Montréal).

Carla passe l’été à chercher sa sœur disparue. Quand le corps est découvert, elle continue de chercher sa présence.

ANOTHER VIEW
Nurse.Fighter.Boy (Première européenne)

Réalisation de Charles Officer; production de PUNK Films (Toronto), Canadian Film Centre (Toronto), Cannes Sugar Filmworks (Toronto).

Dans le Toronto urbain, les vies d’une infirmière jamaïcaine souffrant d’une anémie drépanocytaire, de son fils adolescent, et d’un boxeur solitaire se croisent dans un échange sublime, qui changera leur destin.

Crackie (Première mondiale)

Réalisation de Sherry White; production de Kickham East Productions (St. John’s)

Misty est une fille de 17 ans qui vit avec sa grand-mère, une femme sévère qui l‘a élevée depuis qu’elle a l’âge de quatre ans. Elle cherche l’amour, mais souvent là où il n’est pas.  Et lorsque la mère de Misty,  revient semer la pagaille, Misty se demande si l’auteure de ses jours est son alliée ou son ennemie.

Pour le développement et la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne
Téléfilm Canada est un organisme culturel fédéral voué au développement et à la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne. Téléfilm offre un soutien financier au secteur privé pour créer des produits distinctement canadiens qui rejoignent un auditoire national et international. La Société administre aussi les programmes de financement du Fonds du long métrage du Canada, du Fonds canadien de télévision et du Fonds des nouveaux médias du Canada.

Pour mieux connaître Téléfilm Canada, voyez la webdiffusion complète de sa première assemblée publique annuelle, le 8 avril 2009, à www.telefilm.ca.

-30-


Renseignements pour les médias 

Denise Arab
Directrice des Communications
Téléfilm Canada
514-283-0838 poste 2099