Téléfilm Canada finance la production de huit projets de long métrage en anglais dans le cadre du Fonds du long métrage du Canada

Montréal, le 23 juillet 2009 – Téléfilm Canada est ravie d’annoncer que huit nouveaux projets de long métrage en anglais provenant de l’ensemble du pays ont été choisis pour recevoir une aide financière dans le cadre du volet sélectif du Programme de production du Fonds du long métrage du Canada et du Programme d’aide aux longs métrages indépendants à petit budget.

« Téléfilm est fière des projets récemment sélectionnés au niveau régional, a déclaré Stephanie Azam, directrice nationale, long métrage, marché de langue anglaise, à  Téléfilm Canada. Nos équipes régionales demeurent fidèles à l’engagement qu’elles ont pris de contribuer au développement et au soutien des talents de la relève locale. »


Fonds du long métrage du Canada – Investissements régionaux

High Cost of Living (région du Québec; Suki Films Inc.; productrices : Kimberley Berlin, Heidi Levitt et Susan Schneir; réalisatrice/scénariste : Deborah Chow; distributeur : Filmoption International Inc.; investissement de Téléfilm : 700 000 $). Par un soir d’hiver où il neige abondamment, l’univers de Nathalie s’écroule lorsqu’elle perd son enfant dans un accident avec délit de fuite. Complètement anéantie, elle trouve en Henry un protecteur inattendu, et se rend compte qu’elle est en train de tomber amoureuse de l’étranger sans le sou qui, mystérieusement, semble vouloir lui venir en aide à tout prix.

Hungry Hills (région de l’Ouest; Hungry Hills Productions Inc. (2008); producteurs exécutifs : Jennifer Jonas, Leonard Farlinger et Gerard Demaer; producteurs : Rhonda Baker, Avi Federgreen, Rob King et Gary Fisher; réalisateur : Rob King; scénariste : Gary Fisher, d’après le roman de George Ryga; investissement de Téléfilm : 550 000 $). Après avoir surmonté son passé trouble et confronté l’homme qui l’a obligé à partir, un adolescent réclame avec défi la place qui lui revient au sein de la communauté qui l’a laissé tomber.


Programme d’aide aux longs métrages indépendants à petit budget
– Investissements régionaux

Black Field (région de l’Ouest; Black Field Productions Inc.; producteurs : Kent Ulrich, Jeff Skinner et Ashley Hirt; réalisatrice : Danishka Esterhazy; scénariste : Danishka Esterhazy; investissement de Téléfilm : 200 000 $). Un drame historique sombre qui se déroule dans le Canada rural du 19e siècle. Une fable gothique au sujet de deux sœurs, de l’homme qui les sépare et de la tragédie qui s’ensuit.

Candyland (région de l’Ouest; Mutant Films Inc.; producteurs : Kate Twa et Ronan Reinart; réalisatrice : Kate Twa; scénariste : Kate Twa; investissement de Téléfilm : 100 000 $).  Terry et Jay King sont des frères. Terry fabrique du crystal meth mais n’en consomme pas. Jay en vend et en consomme trop. Lorsque Jay rencontre Paul Moon, ils décident tous les deux de troquer leurs angoisses d’adolescents contre le merveilleux et l’aventure. Ces enfants ne veulent rien d’autre qu’être des enfants, et pendant cinq jours, ils vont se défoncer pour atteindre l’euphorie, jusqu’à ce que leur état de manque perpétuel ait des conséquences tragiques.

Eddie (région du Québec; Majika Pictures Inc. & Quiet Revolutions Pictures; producteurs : Boris Rodriguez et Michael Dobbin; réalisateur/scénariste : Boris Rodriguez; investissement de Téléfilm : 200 000 $). Un peintre jadis célèbre retrouve l’inspiration lorsqu’il se lie d’amitié avec un cannibale somnambule.

Modra (région de l’Ontario et du Nunavut; PUNK Films Inc.; productrice/réalisatrice/scénariste : Ingrid Veninger; investissement de Téléfilm : 135 000 $). Modra est une histoire de passage à l’âge adulte et de premier amour où une jeune fille se retrouve à la croisée des chemins. Dans ce film de la coscénariste et réalisatrice du récent film à micro-budget Only, acclamé par la critique, une fille explore son héritage culturel lors de ses vacances en Europe de l’Est.

Peepers (région du Québec; Peepers Mania Productions Inc.; producteurs : Seth W. Owen et Andi State; réalisateur : Seth W. Owen; scénaristes : Seth W. Owen, Daniel Perlmutter et Mark Slutsky; investissement de Téléfilm : 200 000 $). Comédie audacieuse, Peepers lève le voile sur l’univers exalté et excentrique de cinq voyeurs compulsifs (et un peu empotés). Équipés de jumelles et de walkies-talkies, les voyeurs passent leurs temps libres cachés sur des toits à épier les moments les plus intimes des gens. Voici l’histoire de ces voyeurs, de leur vie et de leur éternelle quête du parfait peep-show.

Zooey & Adam (région de l’Ouest; Bedbugs Films Inc.; producteur : Sean Garrity; réalisateur : Sean Garrity; scénariste : Sean Garrity; investissement de Téléfilm : 60 000 $). Pendant sept mois, Adam et Zooey ont essayé sans succès de concevoir un bébé, mais Zooey se retrouve finalement enceinte après avoir été violée. Ignorant qui est le véritable père, ils décident quand même de garder l’enfant. 


Téléfilm Canada : Pour le développement et la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne

Téléfilm Canada est un organisme culturel fédéral voué au développement et à la promotion de l’industrie audiovisuelle canadienne. Téléfilm offre un soutien financier au secteur privé pour créer des produits distinctement canadiens qui rejoignent un auditoire national et international. La Société administre aussi les programmes de financement du Fonds du long métrage du Canada, du Fonds canadien de télévision et du Fonds des nouveaux médias du Canada.

Pour mieux connaître Téléfilm Canada, voyez la webdiffusion complète de sa première assemblée publique annuelle, le 8 avril 2009, à www.telefilm.ca.

-30-


Renseignements pour les médias :

Alejandra Sosa – agente de communications et attachée de presse
(416) 973-6436 ou 1-800-463-4607,
sosaa@telefilm.ca