Téléfilm Canada dévoile la preuve de concept pour la prochaine phase de la collecte des données

Téléfilm Canada fait le point sur l’avancement des travaux visant l’amélioration de la collecte de données. La preuve de concept ci-dessous représente la prochaine phase du perfectionnement du processus de collecte de données pour les programmes de Téléfilm tel que prévu à son Plan d’action sur l’équité et la représentation lancé en juillet 2020.

La preuve de concept est le fruit d’une recherche approfondie et de commentaires recueillis auprès de différents consultants et de professionnels, d’associations et d’experts de l’industrie. Elle a été présentée récemment au sous-comité sur la collecte de données ainsi qu’au groupe de travail – Diversité et inclusion lors de sa réunion du 8 juin et a reçu un accueil enthousiaste.

« Pièce maîtresse de l’élimination des barrières au financement, la collecte de données est une grande priorité pour Téléfilm et s’inscrit dans son engagement à augmenter l’équité, la diversité et l’inclusion au sein de l’industrie », a déclaré Christa Dickenson, directrice générale et cheffe de la direction, Téléfilm Canada. « Tout aussi importante est notre promesse de protéger les données privées des créateurs. Les données relatives à l’identité des créateurs nous aideront à cerner concrètement les lacunes et les mesures à prendre pour relever les défis posés par notre portefeuille de projets, et à faire rapport à l’industrie avec des informations plus nuancées. »

Fonctionnement de la preuve de concept
Lors du dépôt de sa demande de financement, le requérant identifie les membres de l’équipe créative et indique leurs coordonnées. Automatiquement, les membres de l’équipe créative reçoivent une invitation de la part de Téléfilm à soumettre leur information d’auto-identification privément à Téléfilm et à décider des usages qui peuvent en être faits.

 

Pour le moment, Téléfilm prévoit demander aux individus de compléter les informations relatives à leur genre, pronoms, identité raciale ou ethnique, invalidités (visibles et non visibles), ainsi que les renseignements relatifs à leur appartenance aux communautés Autochtones, LGBTQ2+, ou de langues officielles en situation minoritaire.

« Ceci est l’aboutissement d’un long processus, incluant plusieurs mois de consultation, d’apprentissage et de commentaires recueillis auprès d’une multitude d’organisations et de ressources », a expliqué Kathleen Beaugé, coprésidente du groupe de travail sur l’équité et la représentation et responsable du sous-comité sur la collecte de données. « La preuve de concept dévoilée aujourd’hui est le résultat d’une collaboration solide et significative ayant pour but de rendre l’industrie audiovisuelle plus inclusive et représentative de la société canadienne, et nous remercions tous les membres du sous-comité sur la collecte de données de leur dévouement et rétroaction continus. »

Le travail sur les catégories de renseignements demandés et menus déroulants se poursuit et ses résultats seront partagés avec l’industrie dès qu’il sera complété.

À titre de société d’État fédérale, Téléfilm doit se conformer au cadre de la Loi sur la protection des renseignements personnels pour la collecte des données personnelles et doit notamment obtenir l’approbation préalable du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada avant de mettre en application la preuve de concept. Téléfilm a présenté une demande d’approbation en novembre 2020 et est encore en attente d’une réponse.

Pour voir la preuve de concept, cliquez ici.